Forte croissance des Harkis

Il est clair que le nombre de Harkis s’est multiplié à partir de 1957. Cela est sans doute justifié par le fait que le gouvernement français a choisi cette période pour installer ses bases militaires en Algérie. Du moins, l’état-major français s’était engagé à recruter le maximum de volontaires pour étoffer les rangs de l’armée. Pour lui, les autochtones semblaient être les meilleurs combattants pour annihiler toute tentative de désobéissance. La stratégie consistait alors de prouver aux yeux du monde que les musulmans algériensont majoritairement rejoint les troupes françaises. On ne cessera jamais de le rappeler, les Harkis se battaient pour la cause des colons français. Ils avaient pour mission de divulguer les plans de guerre dans leurs villages d’origine.

Par ailleurs, une harka a été créée en mai 1957. Elle était même composée des harkettes dont le rôle se limitait à la réalisation des opérations extérieures à leurs bases pour une durée limitée. Et pour se lancer dans les assauts, les militaires français remettaient des fusils de chasse aux harkis. On comprend dès lors pourquoi leur nombre a facilement atteint 250 000 en février 1961.