Institution de la journée de commémoration aux Harkis

Depuis la fin de la guerre de l’indépendance en Algérie, les harkis et leurs familles exigent une reconnaissance de la part des autorités françaises. A titre de rappel, les harkis sont les soldats supplétifs à l’armée française qui combattaient pour le compte de l’ancienne puissance coloniale. L’Etat français a longtemps fermé les oreilles à toutes ces revendications, mais il a finalement adopté des mesures allant dans le sens du devoir de mémoire. Et s’il ya une disposition qui a porté du baume dans le cœur des anciens supplétifs, c’est bel et bien l’institution d’une journée commémorative pour les Harkis.

En effet, la journée d’hommage aux services rendus par les Harkis se tient désormais tous les 25 septembre de chaque année. Voici une date à ne plus oublier ! Le peuple français de concert avec les familles des harkis se souviennent de la tragique histoire de ces valeureux soldats qui ont servi la France. A cet effet, les manifestations officielles seront organisées dans tout l’Hexagone en l’honneur du monde combattant.

En fait, cette journée commémorative a pour objectif de démontrer aux légionnaires musulmans que la France reconnait sa faute en ce qui concerne l’abandon des harkis. Il est vraiment important de rendre un vibrant hommage à tous ces musulmans algériens qui ont sacrifié leur existence pour la victoire des colons. Point n’est besoin de rappeler que les conditions d’accueil de ces vaillants soldats étaient très difficiles. L’hommage permet de se rappeler la souffrance subie par ces formations supplétives à l’armée française ainsi que leurs descendants.

En dernière analyse, il ne suffit pas seulement d’instituer une journée de commémoration pour les Harkis. Le 25 septembre ne doit pas être une célébration vide de sens pour les hommes politiques. Tout ceci devrait s’accompagner avec des aides multiformes en matière d’intégration et de reconnaissance.