Types de structures d’accueil des familles des Harkis en France

Les anciens Harkis sont répartis en France dans 4 zones géographiques, à savoir l’axe Lyon-Grenoble, la côte méditerranéenne, le Nord-est, le Nord et Paris. Cela nous amène à nous poser la question de savoir quelles sont les structures d’accueil des anciens supplétifs en France.

Centres d’accueil et de reclassement


En effet, les centres d’accueil et de reclassement sont réservés aux familles des anciens harkis. Pour dire vrai, ces lieux d’accueil servent juste de transition provisoire pour les anciens supplétifs avant d’intégrer la société française. Ces derniers bénéficient alors d’un encadrement ilitaire avant d’entamer les dossiers de rapatriés. Après leur accueil, ils sont reclassés en ce qui concerne le logement ou la professionnalisation.

Hameaux forestiers

En 1966, le territoire français offrait aux harkis en moyenne 75 hameaux forestiers pour l’hébergement de leurs familles. Chaque microcosme avait à sa tête un chef de hameau.

Immobiliers urbains

En effet, il est à mentionner que 17 immobiliers urbains se trouvaient en France pour accueillir les familles des harkis dont l’adaptation en ville était déjà facile. A titre d’illustration, vous avez la cité des Tilleuls à Marseille.